Les rois de la grogne

By | 6 juillet 2020

Depuis peu, je me pose cette question : pourquoi donc le français est-il aussi râleur ? Nous avons un système de santé excellent, notre pays est riche, et en dépit de ça nous nous plaignons en permanence. C’est plutôt ahurissant, pour peu qu’on y réfléchit. Il y a quelques jours, j’ai participé à un colloque pendant lequel j’ai abordé le sujet avec quelques collègues. Et nous avons constaté que nous ragions tout de même énormément, en fin de compte. Nous avons même la réputation d’être le peuple le plus râleur du monde, paraît-il ! Mais pour quelle raison avons-nous de si mauvaises dispositions ? Alors, pour certains, cela nous viendrait de la Révolution, qui est par essence la manifestation d’un mécontentement. Mais ce raisonnement me paraît spécieux : le siècle des Lumières remonte à plusieurs siècles. Selon moi, tout cela dérive de notre défaitisme. Des experts ont établi que nous sommes dans l’ensemble le pays riche le plus pessimiste du monde ! Toutefois, cette explication ne fait que transformer la question : pourquoi sommes-nous donc naturellement déprimés ? Ecoutez les raisonnements qui font la une des médias : tous les candidats n’aiment rien tant que attaquer le « système »relever tout ce qui est négaif. Cette partie-là, nous l’entendons. Tandis que nous sommes sourds à ce qui va. C’est incompréhensible : nous habitons dans une démocratie saine et stable, et nous ne sommes pas satisfaits. Et le pire dans tout ça, c’est que personne n’arrive à préciser pourquoi nous pensons ainsi ! La plupart des articles que j’ai lus bottent systématiquement en touche, et évoquent les bienfaits qu’il y a à râler : c’est libérateur, etc. Néanmoins, c’est là aussi une réponse en trompe-l’oeil, et met de côté tous les désagréments auxquels cela mène ! En fin de compte, la est pour l’instant sans réponse. Et pour ne pas terminer sur une remarque négative, je souhaiterais faire dans le positivsme : j’ai été enchanté par cet incentive . Il était remarquable. Voici l’agence qui l’a concocté, si vous prévoyez de faire un incentive.