Jeunesse chinoise et internet

By | 12 février 2018

Durant de l’année 2016, 750 Mio de Chinois ont employé leur téléphone mobile pour entrer sur internet, constituant 95% de l’ensemble des internautes. Cela fait désormais cinq ans que les internautes ont surtout recours à leur téléphone mobile qu’à leur ordinateur pour le faire. Ce phénomène est arrivé en 2011, quand le volume des internautes n’était que de 630 millions et quand la importance de l’utilisation du téléphone portatif s’était élevée à 82Pour cent, contre 82% pour l’ordinateur personnel. Les applications les plus fréquemment usitées concernent l’e-commerce, l’entertainement, les actualités et la communication sur les réseaux sociaux. L’application à laquelle les Asiatique ont le plus généralement recours est le règlement online. On évalue à 33 Mrds le volume de mots communiqués tous les jours par les surfers. Ces internautes chinois chinois sont de plus en plus jeunes, et généralement plus jeunes qu’on pourrait le croire. Selon une enquête fait en mai 2015 dans le Shintok, ces adolescents emploient les réseaux aussitôt l’âge de quatre ans. Ils réalisent des achats sur le net à sept ans, et à 15 ans, ils surpassent leurs parents par leurs connaissances dans le secteur de du commerce électronique. Il est en conséquence confirmé que les “natifs numériques”, c’est-à-dire les petits nés après 2002, se retrouvent avantagés dans l’utilisation des applications. La consommation de l’internet des adolescents se diversifie, pareillement à celle des adultes. À 6 ans, les plus jeunes s’engagent dans des expériences variées tout comme le divertissement ou l’édition d’actualités. Au même âge, 60Pourcent d’entre eux download des vidéos, des jeux ou de la musique; 16Pourcent publient des photos ou des vidéos; 8Pourcent achètent sur internet. Les plus agés nés suite à 1980 utilisent plutôt sur Internet certaines informations et lisent les plus récentes actus. Les Chinois font un abondant utilisation des picto. Le picto “sourire large”, le plus propagé, plus de 51 milliards de fois en un an, exprime “bienséant”, “coquet” et “amical”; il est utilisé amplement à se dire “bonjour” dans les conversations en ligne. Après quoi viennent les émojis “satisfaire”, “jouer”, “air renfrogné” et “singerie”. Bref, si l’on envisage discuter sur L’internet avec des Asiatique, il est préférable de connaître les maints dizaines de pictogrammes qu’ils emploient fréquemment.